A l’évocation de la pauvreté à Madagascar et de ses différents visages (malnutrition, inégalités, manque d’infrastructure, insécurité, corruption…) les réactions hésitent entre indifférence, désespoir, pitié, scepticisme… et la volonté d’agir.

Face à l’immensité de la tâche par où commencer ? Faut-il privilégier les œuvres humanitaires ou l’entrepreneuriat ? Comment contribuer au développement de Madagascar par l’entrepreneuriat ? Quels business models adopter ? Comment allier performance économique et impact social ?

 

Juniors Pour Madagascar vous invite à sa prochaine table ronde « Entreprendre et investir autrement face à la pauvreté : parcours d’entrepreneurs sociaux » avec nos intervenants :

Erwan RABENEVANANA MAN-WAÏ est le co-fondateur d’Equitalgue Madagascar (1ère entreprise d’exploitation et de valorisation de micro-algues de Madagascar) et du collectif SFX (1er collectif d’entreprises sociales spécialisées en super-food).

Son ambition ? Éradiquer le fléau principal de Madagascar : la malnutrition (sous-nutrition “kere” et sur-nutrition “diabète, cholestérol, etc.)

Ses leviers d’actions ?
1. Equitalgue : grâce au développement inclusif de la filière d’aquaculture de micro-algues afin de lutter simultanément contre la malnutrition, la pauvreté et le changement climatique
2. Collectif SFX “SuperFood X” : favoriser le développement des acteurs des super-aliments endémiques (Baobab, Moringa, Spiruline,…)
3. Interventions auprès de la diaspora et des sympathisants de Madagascar

Son proverbe favori : “Seul on va vite, ensemble on va loin”

• Jérémy RANJATOELINA Tantely est chercheur, consultant et enseignant en management stratégique.

Il a enseigné à l’IAE Lille et à l’ESC Amiens, et poursuit désormais ses recherches à l’international, et plus particulièrement à Madagascar.

Sa thèse de doctorat, réalisée à l’IAE Lille (laboratoire LEM-CNRS), avec la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) en partenariat avec l’Association des Paralysés de France (APF) et la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS) des Hauts-de-France, s’intitule : « Les business models inclusifs : une recherche-action sur la lutte contre l’exclusion sociale, par l’emploi au cœur d’une activité économique, en France. »

Le programme :

18h30 : Accueil des participants
19h00 : Début de la table ronde
20h00 : Séance de question/ réponses
21h00 : Cocktail de clôture

/!\ Places limitées, Entrée PAYANTE /!\

S’inscrire